FAMo ? et après...
Accueil du site > Et après ? 4 enregistrements en juillet 2008. > A l’Ecole des aveugles

A l’Ecole des aveugles

Cette chanson ne reflète que mon propre vécu, elle ne se veut en aucun cas objective ou représentative de ce qu’on vécu les autres.



(1)
L’institut des luneux
C’est un ancien manoir
Un de ces lieux brumeux
Qui hantent ma mémoire
Petits preux ou peureux
N’avaient droit qu’au devoir
Enfants soyez heureux
Ou allez vous fair’ voir

Au pensionnat des taupes
On entrait à cinq ans
A cet âge c’est pas top
Certains pleuraient souvent
Pour apprendre à brailler
Pas besoin d’être grand
Interdit de bailler
Pas d’ pitié pour les glands

(refrain)
De nos enfances
Joies et souffrances
Belles ou crasses
Laissent des traces

(2)
A l’écol’ des aveugles
Quelque borgne était roi
On s’ tapait sur la gueule
C’était méchant parfois
Tout un troupeau qui beugle
Enfin surtout les forts
Parc’ que si t’étais veule
Ben tu morflais à mort

L’internat des mirauds
C’était bien comm’ partout
On travaillait pas trop
Le personnel et nous
Quand sur un faible gars
Pleuvait un flot de coups
Les éducs faisaient quoi
Ils en buvaient des coups

(3)
Au bahut des bigleux
Y-avait pas de cadeau
La prunell’ de tes yeux
C’était pas un vain mot
Les yeux j’ai plus les miens
Cert’s ils voyaient pas trop
Mais avec c’était bien
Sans c’est moins rigollot

I D J A D V
Cigle fort poétique
Fut pour un temps rivé
A cette geôle étique
Parmi ces murs privés
Dans ce désert publique
Rarement j’ai trouvé
Oreille à mes suppliques

(4)
La cannes-académie
Pas plus blanches que noires
Fit son entrée au nid
Des vilains p’tits cannards
Et certains dont je suis
Connards de binocards
Perdus se sont conduits
Pardon, comme au bocard

Je dois être impartial
Pour ell’s pour eux pour moi
Même le plus martial
Ce passé quel qu’il soit
J’y ai été heureux
Peu oui mais quelquefois
Et je n’oublie pas ceux
A qui je dois mes joies

© FAmo

Réagir à cet écrit



Pied de page


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Site réalisé avec SPIP